Le prix de la LED va t’il baisser ?

16 novembre 2011

Lampe LED 4G Fabricant FrançaisLe prix plus élevé d’une lampe LED par rapport à une lampe classique ou basse consommation constitue un frein au développement de l’éclairage LED.

Les prix moyens sur le marché français en 2011 font apparaitre des prix unitaires très différenciés selon les technologies :
– 3 fois plus cher que l’incandescence pour les halogènes ES
– 4/5 fois plus cher pour les lampes basse consommation
– 7/8 fois plus cher pour un spot LED ou une ampoule a LED

En période de crise de la consommation, ce facteur prix transforme le budget de l’éclairage en un véritable budget d’investissement, qui peut donc facilement être  différé par les acteurs économiques.

Comme dans tout marché de consommation de masse émergent, le prix unitaire va-t-il tendanciellement baisser avec le développement des volumes ? Le marché va-t-il suivre celui des marchés d’équipement des produits bruns comme les TV LCD ou les ordinateurs portables ? Quelles sont les grandes tendances prévisibles de ce marché à court et moyen terme ?

Sur le court terme, les impacts macro-économiques devraient compenser les évolutions positives de la croissance des volumes : en effet, les composants électroniques sont massivement d’origine asiatique et donc facturés en dollar ; en outre, la « manufacture du monde » est également chinoise en matière d’éclairage, ce qui implique également une facturation en dollar. Les pressions inflationnistes en cours également dans l’Empire du Milieu devraient également tirer vers le haut le prix des LED. On le voit, les impacts court terme sont liés à la parité euro/dollar qui ne peut être que défavorable à la monnaie européenne dans un laps de court terme. Cela devrait freiner la baisse du prix des LED sur 2012.

Sur le long terme, les effets volume vont contribuer à baisser le prix des LED. La Chine a en outre adopté une législation similaire à celle en vigueur dans l’Union européenne avec un retrait progressif des ampoules à incandescence. De 2012 à 2016, la Chine va en effet retirer les ampoules de 100 à 40W, ce qui dynamiser le marché de l’éclairage LED de manière massive. La Chine a en effet produit plus de 1 milliard d’ampoules à incandescence en 2010 pour son marché intérieur exclusivement. La dynamisation du marché par la substitution des LED sera donc massive car il faudra également solvabiliser la demande du consommateur chinois avec des prix de vente et donc de production plus faibles.

Si les facteurs monétaires peuvent être défavorables pour le prix des LED sur du court terme, les impacts industriels seront massifs sur la baisse des prix. En outre, la dynamique des halogènes à économie d’énergie (H ES)  qui représentent 30% de PDM en volume en France devrait s’arrêter avec la disparition de cette gamme d’éclairage, interdite à partir de 2016.
A l’horizon 2020, avec un prix unitaire divisé par 2 ou 3  au minimum, le marché des LED devrait donc être proche de 100%. Les facteurs industriels confortent donc la dynamique des LED sur le 5 prochaines années.

 

Rédigé par Emmanuel, de www.led4g.com

Les commentaires sont fermés.